A LA RECONTRE DU CROONER MR. JACOB BANKS

Louise K Mambi

Si vous aimez les bonnes choses et les sons qui résonnent, permettez-nous de vous présenter Jacob Banks.

Comme à son habitude, l’artiste âgé de 27 ans propose son introduction comme une marque de commerce: «Bonjour, je suis Jacob Banks et je chante des chansons.»

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par DA VIBE (@davibemag) le

Sa musique offre une palette sonore large et accessible. La base est résolument soul, mais elle se pare d’un beau mélange d’arrangements plus modernes. Banks vous prend aux tripes tout en vous invitant à l’introspection ou à contempler le monde autour de vous. Ses influences sont riches et viennent de plusieurs horizons – sa musique a le pouvoir de vous y emmener.

Musicalement, son âme est vieille, mais Jacob a toujours 27 ans. Il utilise des mots tels que «exquis» pour décrire ses prétendues habiletés en matière de stationnement parallèle de renommée mondiale et «somptueux» pour indiquer à quel point il a l’impression d’avoir acheté un aspirateur Dyson Hoover pour son anniversaire.

En tant que Nigérian, il doit dire que son riz Jollof est un cran au-dessus du reste, mais le verdict est toujours en suspens, selon Banks lui-même.

Louise K Mambi

Dans ses photos, Banks a l’air sérieux et philosophique, comme s’il répondait aux questions les plus fondamentales de Haiku. Mais en personne, Banks est réfléchi, intelligent, accueillant et drôle.

On a donc rencontré le crooner qui nous a donné rendez-vous dans un hôtel plutôt original de la capitale « Le Pigalle » à l’occasion de la sortie de son premier opus « Village »

Louise K Mambi


« Je suis le fils de quelqu’un, le frère de quelqu’un et quelqu’un qui essaie de le comprendre. Je veux qu’ils puissent sentir qu’il y a quelqu’un avec eux. Je veux qu’ils sentent qu’il y a quelqu’un qui est là s’ils en ont besoin. Voila tout. »


Louise K Mambi


« Pour moi, c’était purement pour l’expression. Passer à travers ce que je vivais à l’époque, étudier ce que je ne voulais pas étudier pour impressionner ma famille, je pense que je manquais d’amour-propre. En y repensant, je suppose que ces choses se passent au moment où vous oubliez ce que votre esprit essaie de vous dire. Lorsque vous le relisez, c’est tellement évident que la chanson parle d’elle-même. La chanson parlait d’amour de soi. »


Jacob Banks défendra ce premier opus sur la scène du Trianon les 15 et 16 décembre prochains en attendant écouter sa playlist situation.


Vidéos et concept : @LouisekMambi & @Marvin_sanzen