DOSSIER – QUAND LES MARQUES S’ASSOCIENT AUX RAPPEURS FR

Il est bien connu que musique et mode ont toujours fonctionné ensemble. Chaque style musical s’est vu associer un style vestimentaire, des rockeurs et leur blouson de cuir à la disco et ses pattes d’eph’ à paillette en passant par les rappeurs et leur casquette.

Certains artistes ont même joué leur identité visuelle sur un style fort et c’est ce qui a fait leur notoriété. Après s’être approprié la mode, on voit de plus en plus d’artistes devenir de réels acteurs dans ce milieu.

L’iconique chapeau de Pharell William

Aux États-Unis il n’est pas rare que les marque se rapprochent d’un artiste rap afin d’en faire sa nouvelle égérie de mettre en place une collaboration. Au début des années 2000 le rappeur 50 Cent s’associe à Reebok, la stratégie est lancée.

L’émergence de rappeurs américains qui, accordent un intérêt tout particulier à leur apparence et tentent d’innover stylistiquement ce qu attire l’intérêt des marques. De Louis Vuitton à Dior, en passant par Nike ou Adidas, les marques de genre mettent en place des collaborations avec des artistes de la scène rap US.

Des collaborations qui durent et fonctionnent depuis plusieurs années maintenant. La dernière en date est la collaboration de Beyoncé avec Adidas annoncée le mois dernier. Cette union a également pour but de redonner vie à la marque de Beyoncé : « Ivy Park ». Une collection riche qui n’est pas encore dévoilée mais qui promet un franc succès.

En parallèle en France au début des années 2000 on privilégie un sportif à un chanteur mais petit à petit la stratégie se démocratise et on voit émerger des collaborations en tous genres entre marque et chanteur.

Chanteur, oui, mais rappeurs pas encore, le rap a une image très péjorative et le marque ne voit pas d’un bon oeil une éventuelle collaboration avec un artiste du milieu. Et pourtant quelques années plus tard on va émerger tout un tas de collaborations : Alonzo x Puma, Moha La Squale x Lacoste, S.pri Noir x Adidas, Nekfeu x Agnes B, Georgio x Givenchy… De la marque streetwear au luxe, ils s’arrachent tous les rappeurs.

Cela s’explique principalement dans le fait que le rap est devenu, ces dernières années extrêmement populaire, les marques trouvent donc dans ces partenariats une nouvelle forme de stratégie marketing. Ces colorations vont donner pour certaines retranscrit leur valeur, pour d’autres leur permettre de se donner un coup de frais. La popularisation du rap va de pair avec l’émergence des réseaux sociaux, ce milieu a une grande visibilité sur internet qui est devenu un outil de publicité majeur, les marques l’ont bien compris.

La plus récente et la collaboration entre SHAY et PUMA, la rappeuse belge devient la nouvelle ambassadrice de la PUMA NOVA 90. La marque a toujours voulu s’entourer de personnes qui ont marqué ou marque l’histoire du sport, de la mode ou de la musique. Avec cette collaboration PUMA marque encore une fois sa volonté de partager la scène avec des femmes fortes, déterminées, créatives, talentueuses et combatives.

PUMA ne s’arrête pas là niveau collaboration, Alonzo qui est l’égérie sporstyle de la marque depuis 2018. Apparaît dans un spot vidéo aux côtés de PLK, nouvelle égérie de la marque, à l’occasion de la sortie de la RS-X TRACKS. PUMA a donc réuni ses ambassadeurs français dans une vidéo énergique et décalée.

Chez Adidas c’est à  S-Pri Noir que la marque s’associe à l’occasion de la sortie de son premier clip de 2018. Cette collaboration se traduit par la sortie d’une Adidas I-5923 spécialement imaginée pour l’évènement.

Côté luxe les collaborations avec les rappeurs français sont aussi bien présentes. S.Pri Noir passe de Adidas et Kenzo en s’associant à la marque de luxe à l’occasion de la nouvelle collection Memento 3.

Lewis Sylvain

Georgio avait été choisi par Givenchy pour incarner son nouveau parfum « Gentleman ».

Même Lacoste s’est laissé séduire par le mouvement, après avoir longtemps considéré que les rappeurs nuisaient à l’image de la marque, Lacoste annonce sa collaboration avec Moha La Squale.

Les rappeurs sont décidément les nouveaux visages du paysage mode français.