José James – Me Music & I (Review)

Une belle programmation Soul of la Raffinerie, quatre concerts donnés entre la Bellevilloise et le New Morning en cette fin de mois de Mars. Mais c’est bien tard- car peu de tambours, ni de trompette- que j’ai eu vent de l’information autour de ses soirées. Ainsi, quand mon amie m’a proposé le soir même de l’accompagner à celle organisée pour le concert de José James le 28.03.2010 , j’ai sauté sur l’occasion. Je ne pouvais pas louper cette « BlackMagic Release Party« .
Pour un dimanche, il y a eu foule. Pénétrant la salle sur le dernier titre du Dj, les mines heureuses des personnes présentes m’ont laissé à penser qu’elles avaient eu une belle dose de bonne musique. Je ne saurais en dire plus. Un court entracte, puis est rentré en scène le Blackmagic band. Une fois délivré le premier thème instrumental, l’objet de notre attente apparaît pour notre plus grand bonheur.
José  James donne l’impression d’un homme timide or il n’en est rien. Dès les premières notes, il nous invite à l’amour. A love supreme scandé comme un appel à la prière pour l’amour. L’hommage en plus à un grand de la musique. L’un de ceux qui a été le plus loin dans sa quête musicale et spirituelle : John Coltrane.
Le premier titre de l’album à nous être présenté est Save your love for me. Mais comment ne voudrions nous pas le faire !  Blackmagic fait monter la température ; son refrain incitatif :  » In the darkness, we make love » accélère les battements de cœur. Là, à cette voix, je ne peux que me dire que ces chansons ont été spécialement écrites pour moi mais c’est sans compter toutes les femmes présentes en proie à une folle excitation. Les couples ne sont pas en reste notamment quand il entame une Love conversation en duo avec Jordana de Lovely. A noter que ce morceau a été produit par Taylor Mc Ferrin. Lay you down enfonce le clou, autant d’invitations à nous blottir en des bras plus qu’accueillants. Je n’égrènerai pas tous les titres de ce deuxième album, sinon vous suggérer de vous le procurer.
José James scatte, rappe, jazz avec soul parlant de sentiments sans complexe aucun ; voguant de l’un a l’autre des genres avec .Sa voix est affirmée, maitrisée. A son commandement, elle se relâche de temps en temps pour des jolies envolées lyriques. En rappel, une merveilleuse version de Moanin comme pour nous le confirmer. José James, le crooner nu jazz génération ? L’avenir nous le dira! 
Propos recueilli par Helmie Bellini