KID CUDI – PASSION, PAIN & DEMON SLAYIN’ [CHRONIQUE]

kid-cudi

Une pochette d’album pleine de mélancolie, monsieur Kid Cudi y garde la tête baissée mais nous révèle son torse nu. Passion, Pain & Demon Slayin’, nous est offert comme un nouveau départ. PP&DS est divisé en quatre parties; Act I: Tuned, Act II: Prophecy, Act III: Niveaux de l’Amour et Act IV: It’s Bright and Heaven is Warm. Plus les morceaux défilent, plus l’atmosphère sombre se transforme en quelque chose de plus joyeux. Voici les 5 morceaux que Da Vibe a retenu!

# Frequency 

C’est le premier titre de l’album, le visuel est sorti il y a déjà quelques mois. On comprend avec ce morceau que l’on rentre dans le monde de Scott Mescudi. Dans sa jungle, femmes et substances illicites s’y mélangent afin de créer une ambiance mystique. Dans ce morceau, en quelques lignes il nous décrit sa nuit idéale. On rentre peu à peu dans son univers.

By Design

Lorsqu’ Andre 3000 est dans le coin, on est sûr de n’être pas déçu. Cudder y aligne ses plus belles lignes sur un air chantant. Il y parle de sa joie d’être en vie. La production sonne électro. Le piano se mélange parfaitement à la batterie, le tout donne une inévitable envie de danser. André 3000 apporte ici une âme très rap au morceau. By Design est une mixture de funk, rap et d’électro. Avec ses deux génies aux manettes, on ne pouvait s’attendre à mieux.

kid-cudi-da-vibe-polaroid

Apolastory.com / Da Vibe

# Rose Golden

La batterie annonce un morceau bouillant. Willow Smith chante en duo avec Cudder. Et on se dit qu’elle a bien fait du chemin depuis Whip My HairLa production est soft et douce et fait penser à Florence and the Machine, on aurait même presque pas besoin de musique pour ce morceau. Les voix des deux se fondent à la perfection, ils semblent être des âmes sœurs… musicaux. Ici, on assiste à de la lumière qui jaillit du noir. “The story of the chosen”

kid-cudi

# Wounds

On ressent beaucoup de passion dans sa voix (beaucoup plus que dans les autres morceaux). Wounds est une chanson sur le fait de surmonter les problèmes mentaux qui nous stoppent à être nous-même. On y ressent aussi beaucoup de persévérance afin de dompter ses  propres démons. Dans le refrain “je vais semer ses blessures” on comprend que malgré tout, Scott Mescudi réussira à guérir. Il est même en plein processus de guérison.

# Surfin’ 

Sur ce dernier titre du projet, Kid Cudi y est rejoint par Pharrell Williams. Le visuel donne une fête psychédélique pleine de lumières clignotantes dans laquelle s’amuse ses amis artistes. On y voit s’ambiancer A$AP Rocky, A$AP Nast, Jaden Smith, Willow Smith, Chip Tha Ripper, et Hit-Boy. Kid Cudi y surfe sur sa propre vague. Ne suivant jamais le courant, the Man on the Moon s’approprie à nouveau la musique, et clôt le projet en beauté.