ONE TO WATCH : MABEL MARCHE SUR LES PAS DE SA GLORIEUSE FAMILLE

COVER GIRL
Paul Fogiel

Les histoires de famille en musique ne sont pas rares, mais elles fascinent toujours. Et on ne parle pas forcément des Jackson. Dans le cas de Mabel McVey, 23 ans, il était presque normal qu’elle se lance dans le business. Sa mère est une certaine Neneh Cherry, star dans les années 1990, et son père, le producteur Cameron McVey, a collaboré avec Portis­head et Massive Attack. En outre, le demi-frère de la chanteuse pop n’est autre que Marlon Roudette, ex-leader de Mattafix et son oncle et la star suédoise Eagle-Eye Cherry.

Alexandre Blondeau

Pourtant, tout n’était pas gagné d’avance pour Mabel. «Ado, je me suis battue avec des troubles mentaux: dépression, anxiété. C’en est arrivé au point où je n’allais plus à l’école. Je n’avais aucun ami», a-t-elle raconté. Aujourd’hui, elle se sent mieux. Elle a pris conscience qu’il était «O.-K.» de ne pas aller bien. En plus, le succès lui tend les bras.

Alexandre Blondeau

Elle a été nominée aux derniers Brit Awards, 18 millions de personnes streament ses titres chaque mois sur Spotify et son «Don’t Call Me Up», 30 millions de vues sur youtube est, selon Billboard, un sérieux prétendant au titre de tube de l’été. « Tout ça me paraît incroyable », nous a déclaré Mabel. « C’est si imprévisible ».

Je suis reconnaissante. Sans le soutien des fans, je ne suis rien». Le titre est co-écrit avec l’anglaise Kamille connu pour son titre « Emotionnal » et Steve Mac une machine a hit  pour les plus grands artistes britannique du moment (Little Mix, Rita Ora, Craig David, Anne Marie).

Alexandre Blondeau

Mabel était de passage en France pour quelques jours afin de promouvoir son dernier titre.

DA VIBE a rencontré la demoiselle pour l’occasion, le temps des présentations et d’un shooting spécial pour notre édito de ce printemps 2019 à découvrir ici

Paul Fogiel