FRESH TALENT : QUI ES-TU SUZUYA ?

@unclejohnsot

Suzuya se mange à toutes les sauces, le jeune artiste multiplie les clips futuriste inspiré des mangas. De quoi faire patienter ses fans, de plus en plus nombreux, avant un projet à paraitre à la rentrée prochaine. Da Vibe à rencontré la nouvelle signature du label E47 Records.

Qui es-tu, SUZUYA ?

Je suis un poete et musicien, ça fait 2 ans que je fais de la musique à proprement dit. J’ai commencé en ecrivant juste des poèmes pour moi il y a 3 ans. Je les ai ensuite publié sur mon Instagram, et du coup après j’ai eu l’idée de faire des sons. J’ai commencé à enregistrer mes sons avec mon portable en trouvant des instrus sur YouTube et je rappais mes propres textes.

J’ecris les paroles, j’interprète et  je collabore avec des beatmakers comme 8 Shuff ou je les contacte sur YT.Mon nom «  SUZUYA »  est venu d’un anime « Tokyo Ghoul » car c’est un des personnages principaux clé qui m’a le plus parlé. C’est un personnage qui a reussi in finé à être ce qu’il est grace à son experience passée. Il s’est battu pour sa survie et finalement il y a pris gout au lieux d’en être affaibli , et c’est devenu instinctif.

Quelle place avait la musique dans ton enfance ?

C’était plus par plaisir, un loisir, c’est surtout mon père qui écoutait du hip hop comme LIM, IAM, Lunatic, Tandem en autre quand j’étais petit, et j’ai été bercé par le rap.

J’ai continué à écouter ces groupes et je me suis ouvert à d’autres styles comme les openings qui sont des sortes de morceaux de rock ou de pop japonaise et OST qui sont des instru d’anime (animations japonaises).Puis j’ai écouté du rap français comme ces derniers rappeurs français cités et ensuite des rappeurs américains comme XXXTentacion, Trippie Redd, et le rappeur Coréen Keith Ape

Dans ton futur projet, qu’est-ce qui a évolué par rapport à tes premiers titres, musicalement parlant et dans ta façon de travailler ?

J’ai evoqué de nouveaux sujets et thématiques dans mon nouveau projet. Et aussi des nouveautés dans la façon de les interpréter comme sur des instru trap metal par exemple.Dans la façon de travailler, dans l’écriture, rien n’a changé. Aujourd’hui je collabore avec de beatmakers en studio. 

Récemment, tu as sorti un titre intitulé “Hôpital”. Peux-tu nous en parler ? Tu voulais faire passer un message suite aux événements actuels ? 

“Hopital” etait deja ecrit avant les evenements et donc cela n’a rien à voir avec la situation du Covid.C’est un dialogue entre 2 facettes : la facette Pessimiste et celle qui veut s’en sortir pour etre une meilleure personne. Le message n’est pas un message pessimiste, dans lequel les gens devraient s’appitoiyer sur leur sort mais le but est du coup d’inciter les gens à s’en sortir.

Comment as-tu commencé à poser ?

J’écrivais des poèmes à la base, quand j’étais plus jeune. Je ne veux pas donner mon age car je n’ai pas envie d’etre identifié à un âge parce que pour moi il n’y a pas d’âge pour faire du bon ou du mauvais travail, c’est une question de reflexion et de perseverance.

Tu as rendu récemment hommage à XXXTentacion récemment qui fait parti de tes inspirations, quelles sont tes autres influences ?

Je n’ai pas eu vraiment d’influence d’autres artistes, c’est vraiment en ecoutant cet artiste que j’ai commencé à rapper. Et mon père m’a ouvert les portes de mes influences.

Qu’est-ce qu’on trouve comme musique si on fouille dans ton téléphone ?

On trouve du XXXTentacion, surtout parce qu’il faisait des sons autant veneres que calmes. Des Openings et des OST comme cités plus haut de par exemple Mirai Nikki, Another et Tokyo Ghaul. Le rappeur français Sokuu qui est mon ami de longue date comme le titre « Il faut s’y faire », Lil Loaded (rappeur américain) ainsi que d’autres rappeurs de ce style, comme Rohff sur le titre « Regretté » ainsi que le rappeur français Klem Schen.

C’est quoi tes projets pour la suite ?

Le 03 Juillet prochain, il y a “Actrice fantome” qui sort. C’est un morceau que j’avais écrit il y a longtemps et que j’ai terminé après le confinement. J’ai collaboré avec le beatmkaer 8 shuff pour l’instru. On l’a fait en studio en une nuit. 

Pour la suite je vais continuer à sortir des singles, puis mon album et faire des concerts et tournée et des clips.Et aussi je vais voyager, je vais evidemment retourner au Japon, ensuite aller en Thailande, en Norvège, au Viet Nam et Coréée du Sud (…)

@unclejohnsot