KAYTRANA IS BACK ! ET IL N’EST PAS SEUL SUR SON NOUVEAU PROJET

«New album next week BUBBA». Ces quelques mots balancés au détour d’un concert la semaine passée ont suffi à déclencher la frénésie des fans de Kaytranada. Trois ans après le classique «99,9%», le producteur canadien a changé de rang. Le surdoué de l’électro s’est imposé comme une référence de la house, au gré notamment de programmations dans des festivals de Coachella à Lollapalooza.

Un confort pour l’artiste montréalais, qui «a l’impression d’avoir fait l’album qu’il voulait», comme il le confie au journal canadien Le Devoir«J’ai travaillé beaucoup de sonorités différentes en gardant une idée en tête : un album pour faire danser, des chansons festives». Un régal pour les amateurs de house enclins à savourer une bonne dose de pop urbaine. Car «BUBBA» n’est pas véritablement un album de producteur comme les autres. Sur les 17 morceaux que comporte le projet, Louis Kevin Celestin, de son vrai nom, n’officie que quatre fois en solo.

Qui dit nouveau statut dit nouvelles collaborations. Le DJ de 28 ans a fait très fort en conviant la référence mondiale Pharrell Williams, la sensation Kali Uchis, les rappeurs Mick Jenkins et GoldLink ou encore quelques noms bien connus du R&B Estelle, Tinashe, SiR, Teedra Moses ou encore Vanjess.

Son compatriote The Weeknd n’est pas de la partie, mais il aurait pu. Les deux artistes canadiens ont récemment été en contact, révèle Kaytranada: «Il m’a demandé si je pouvais mettre plus de sons électroniques sur sa chanson, mais tout ce que j’avais sous la main, c’était du vintage». Ce n’est que partie remise, on l’espère!