ONE TO WATCH : UNE SEANCE DE THÉRAPIE IMPROMPTUE AVEC LE RAPPEUR DE BROOKLYN : GASHI

neskokevin

Pas grand-chose ne prédestinait ce garçon, né en Afrique du Nord de parents albanais, à devenir une des étoiles du rap new-yorkais. Et pourtant! Gashi fait de la musique depuis une dizaine d’années. Il a,très tôt, été soutenu par French Montana. C’est d’ailleurs avec lui et
DJ Snake que Gashi est un des artistes les plus streamés en Suisse, avec leur titre en commun, «Creep on Me».

En arrivant à New York en tant que réfugié avec sa famille, à la fin des années 1990, après être passé par l’Autriche et l’Allemagne, Gashi n’avait qu’un rêve: signer dans un label. Avant d’y parvenir, il a sorti des mixtapes et des EP à côté de son job de concierge dans l’immeuble de Brooklyn, où il habitait avec ses parents. À force de persévérance, il a décroché un contrat en 2017 avec Jay Z chez Roc Nation .

«J’étais si nerveux quand je l’ai rencontré, quand on s’est serré la main! J’ai grandi avec sa musique. C’est le plus grand, c’est une légende!»

L’artiste américano-­albanais n’en est d’ailleurs toujours pas revenu: «Ça paraît fou quand j’y repense, de réfugié à sous contrat avec JAY-Z!»

On a rencontré Gashi lors des balances de son concert Parisien en décembre dernier. Il nous a donné rendez-vous dans son tour bus pour papoter à l’occasion de la sortie de son premier opus.

“La première chanson de rap que j’ai entendue c’était “Gangsta Paradise” de Coolio. Quand je suis arrivé en Amérique à 13 ans, j’ai commencé à écouter DMX, Jay-Z, Eminem et Nas. No Way Out [de Puff Daddy & The Family] était l’un de mes albums préférés. Enfant, je me suis lancé dans la musique pop comme Michael Jackson et Prince. Je pense que je retourne à mes anciennes habitudes quand je fais un album pop. Lorsque j’ai commencé à enregistrer, j’enregistrais uniquement sur des rythmes de Kid Cudi.

“Je pense que les gens font les choses parce qu’ils veulent des chiffres et c’est tellement trash. C’est pourquoi la musique est devenu une poubelle. Chaque personne utilise la même fonction encore et encore pour atteindre les mêmes chiffres. Je respecte A$AP Rocky ou Tyler The Creator, qui ne listent même pas les effets de leurs albums. Vous avez des enfants qui sautent des albums entiers pour une chanson. C’est ce qui gâche la musique en ce moment.”

#BonusVidéo