SQUIDJI – Un pied dans la trap et l’autre dans le R&B

Photos : Anthony Foudil

Un pied dans la trap et l’autre dans le R&B : c’est le grand écart réussi que propose le jeune et captivant Squidji, nouvelle promesse de la scène française. Né de parents congolais, ce Parisien qui a été bércé par la scène canadienne (Drake, PARTYNEXTDOOR, …) met en lumière la force féminine et la communauté noire, exposant toutes les facettes de son univers et de ses sentiments dans sa musique. En imposant son style, Squidji s’apprête à bousculer les codes sur le devant de la scène française. DA VIBE à rencontrer l’intéressé pour un shooting dans le quartier de Chateau d’eau dans la 10ème arrondisement de Paris.

Qui es-tu ?

Je suis un petit gars du 15ème qui essaye de s’en sortir.

Ca ressemblait à quoi ta jeunesse dans le 15ème arrondissement de Paris ?

Oh je pense que j’ai vécu la même jeunesse que tout le mond, je partais a l’école, après l’école j’allais au foot ou voir des potes. J’ai pas attendu d’avoir 18 ans pour rentrer en soirée vu qu’on trouve que je fais pas mon âge (rires), j’ai commencé à sortir beaucoup à partir de mes 15 ans je vivais de trap et d’eau fraîche.

Qu’est-ce qui t’inspire le plus à Paris ?

La ville en elle même m’inspire déjà beaucoup. Paris est comme moi ghetto et romantique.

À quand remonte ta première rencontre avec le rap, le R&B.. ?

Quand j’ai eu mon premier mp3 à un de mes anniversaires je devais avoir 11 ans la mère d’un pote m’a offert un cd de NTM.

Ensuite j’ai commencé à écouter du R&B quand j’ai su que j’étais un sentimental c’est a dire a mon premier chagrin d’amour a 14 ans.

Processed with VSCO with hb2 preset

Quel est ton processus d’écriture pour créer un morceau ?

J’écoute la prod et puis si elle me parle je commence a topline ou a écrire direct. Je me suis entouré d’une vraie team à la prod.

Quel est le premier titre que tu as sorti ?

Mon premier titre c’était sur soundcloud le son s’appelle « YEY » allez check up ca

Est-ce que tu t’identifies à la nouvelle vague d’artistes francophones qui s’exporte de plus en plus  ?

Biensur !!

Ta définition de ta musique?

Thérapeutique, tu peux écouter mes sons peut importe ton mood

On ressent beaucoup de vibe R’n’b et Trap dans tes sons. Quelles sont tes influences ?

Petit, j’ecoutais beaucoup Drake, PARTYNEXDOOR, Tory Lanez j’ai littéralement saigné tout leur projet. Le R&B côté Canada… c’est trop pour moi, c’est terrible (rires)

Tu parles beaucoup de relations avec les femmes dans tes morceaux notamment sur “Doudou” , “Babylone” ou “Feeling”.

Je suis un coeur d’artichaut c’est pour ca. j’ai eu beaucoup de relations par le passé, des relations qui ce sont bien passé d’autre qui était très toxique, j’aime bien parler de ça parce que ca me permet de vider mon sac en quelque sorte.

Comment s’est déroulé la collaboration avec Captaine Roshi ?

RO je le connais depuis toujours c’est amis de longue date on s’est connu en 2015 et depuis on s’est plus perdu de vue

Si tu devais me faire découvrir un artiste ?

Joji je l’ecoute en ce moment il est incroyable ce gars

Est-ce qu’il y a un morceau qui te représente ?

PARTYNEXTDOOR feat Drake – “Regognize”.

Tu écoutes ta propre musique ?

Oui comme je travaille beaucoup en ce moment j’essaye de voir mes défauts de corriger mes fautes lyriquement ou vocalement.

Pour finir, après le Ep “Parades” de quoi va parler ton projet ?

Ça parlera de nous, de la jeunesse, de l’amour, de la bringue, c’est le projet le plus varié que j’ai fait de ma vie j’espère que mon public sera satisfait du résultat 🙏 ❤️  La Squidji.

Streamez le projet ci-dessous