THE WORLD’S GREATEST A MARQUÉ SON COUP DANS LE HIP HOP

muhammad-ali-64284707

Légende sportive et activiste renommé, Mohamed Ali s’est éteint samedi à l’âge de 74 ans. Le triple champion du monde poids lourd avait été hospitalisé le jeudi précédent pour une insuffisance respiratoire dans un hôpital situé près de son domicile, à Phoenix.  Son système respiratoire était tellement mauvais, qu’il a finalement eu recours à une aide respiratoire, mais les docteurs ne pouvaient pas faire mieux étant donné que l’icône était déjà mourante.

Son arrogance, son charisme, ses prises de positions, son style de jeu ont fait de lui l’un des plus grands athlètes de tous les temps. The Greatest était Hip-Hop avant même le Hip-hop existe. “Sans Mohamed Ali il n’y aurait pas eu de «Mama Said Knock You Out et le terme G.O.A.T, n’aurait jamais été inventé” confirme LL Cool J. Des générations de jeunes qui ont grandi dans l’expansion du hip-hop ont peut-être loupé ses exploits sur le ring, mais sa personnalité hors-normes s’est retrouvée à travers d’innombrables films en noir et blanc, téléfilms ou films documentaires à son sujet.

091eedb9e454458871545aa87a7bd72f

Quand l’homme anciennement connu sous le nom de Cassius Clay narguait ses rivaux avec des rimes comme “flotter comme un papillon, piquer comme une abeille”, la culture hip-hop était audacieuse et impétueuse et parfois en guerre à la nation qui est fascinée par elle. C’est la raison pour laquelle le Hip-Hop est le fils de Mohamed Ali. Ali a raflé des victoires, des titres dans une époque très compétitive terrassant Sonny Liston, Joe Frazier, George Foreman, et bien d’autres. Il les battait avec style, comme s’il dansait sur le ring, il flottait tel un papillon. Il était harmonieux, puissant et élégant.

Ses proclamations constantes de sa beauté, n’étaient pas seulement un moyen de se vanter mais une manière d’affirmer qu’être Noir était magnifique. Sa propre perception de son image est devenue l’idéal de la génération hip-hop : audacieux, fougueux, toujours à l’affût. Ali a appris aux autres ce qu’était un homme. La culture hip-hop aime se démarquer, en attirant l’attention par le côté bling-bling ou les performances scéniques. Le boxeur était un véritable showman et il a su attirer l’attention sur ses combats. Il savait parler aux journalistes, de sorte qu’il n’écoute que lui tout en étant drôle, vif d’esprit, poétique et surtout imprévisible. C’est lui qui nous a appris à se vanter et le faire de manière divertissante. Assumer avec audace son ego vient d’Ali (maintenant nous savons de qui s’inspire Kanye West…).

tumblr_n5clxd1wA91rrvheyo1_1280

En plus de ses prouesses sportives, il a marqué les esprits en refusant de servir son pays au combat pendant la guerre du Vietnam. Dans ce combat, il constata, qu’en plus d’opprimer la communauté noire, le pouvoir blanc leurs demander d’aller tuer des gens de couleur pour eux. Cette décision lui a causé la destitution de son titre de champion du monde. Le hip-hop aime les hommes qui assument leurs opinions. Avant même que les artistes noirs de notre époque contemporaines ne s’impliquent dans le Black Lives Matter, le sportif l’était déjà.

Pour beaucoup de gens, Mohamed Ali était méchant, braillard, un athlète présomptueux. Certains ne voulaient que sa chute. Mais au fil du temps, en raison de son caractère, ses principes, son succès et son unique personnalité, Ali a évolué aux yeux de tous et appris à être aimer dans le monde. Tout comme le boxeur anglais, le hip-hop était détesté de tous mais à su faire sa place dans le coeur des gens. Rest in Power.

Ry’t

Tags from the story
, , , ,