TORY LANEZ – I TOLD YOU [CHRONIQUE]

$

Le tant attendu album de Tory Lanez est enfin là.

Après de nombreuses écoutes durant le week-end, DaVibe vous dit ce que l’on en pense.

On commence par une rare entrée en matière dans l’album I Told You. Tory, se présente sous son vrai nom Daystar Peterson, il nous explique que histoire commence en 2008 à l’âge de 16 ans et qu’un jour il sera “la plus grande star au monde”. Mais sa grand-mère vient interrompre ses rêves…

L’album de Daystar est ponctué de conversation avec ses amis, les membres de sa famille, ses copines. Ce qui rend l’immersion dans son histoire encore plus réelle. C’est comme écouter la bande-son d’un film. 14 chansons accompagnées de 14 sketches. DaVibe vient mettre le focus sur 5 de ses titres.

  • I Told You/ Another one

Sur son twitter, Daystar dit que cet album est un “F**k you, pour toutes les personnes qui ont douté de moi. Les profs qui m’ont virés de cours. Et tous les gens qui ne m’ont pas cru”. 

Après les hurlements de sa grand mère, Tory rappe sur son parcours et comment il a galéré pour en arriver là.

  • Cold Hard Love

Lanez montre que c’est un vrai artiste. Les deux premiers couplets sont chantés sur une instru qui rappelle les sources du R&B, on y sent même les inspirations de Prince. Il y décrit les prémices d’une relation amoureuse. Le dernier couplet est rappé. Cold Hard Love est belle est bien une love song.

  • Dirty Money

Des notes de piano et un premier couplet chanté. Puis Tory revient sur de la trap et un beat plus hip-hop, pour parler d’une partie noire de sa vie dans laquelle il faisait de l’argent sale. Dans cette chanson il se bat contre ses démons pour éviter cela.

  • All the Girls

Un son clubbing dans lequel il parle des femmes. Il est à la recherche d’amour pour la soirée.

  • Luv

Cette chanson a été un des hits de l’été. On y sent le melting pot de Toronto. C’est le fruit de son enfance entre cette ville, Miami, Atlanta et New-York. Il chante sur un beat de dancehall, avec un accent de patois jamaïcain. Un son dansant qui cloture l’album.

tory-lanez

Getty Images/Rachel Murray

Souvent comparé à Drake, Swavey nous montre dans cet opus que les deux Canadiens n’ont rien en aucun, si ce n’est leur nationalité et le fait qu’ils soient aussi à l’aise pour le rap et pour le chant. Leurs parcours sont totalement différents et Lanez nous montre qu’il mérite aujourd’hui son succès. Il a abandonné les histoires de la rue pour se concentrer sur sa musique.

Le style de Lanez est un mélange entre R&B, Trap, et Dancehall. On recommande I Told You.