YG SORT LUI AUSSI SON TITRE “F**K THE POLICE”

YG fait désormais partie des rappeurs qui ont sorti un titre baptisé «Fuck The Police» pour dénoncer les violences policières. L’Américain l’a publié le 2 juin 2020 sous l’acronyme «FTP» en référence à «FDT», morceau qu’il avait balancé en 2016 pour «Fuck Donald Trump». Kennon Daequan Ray Jackson, de son vrai nom, n’est de loin pas le premier rappeur à diffuser un single baptisé «Fuck The Police». On se souvient que N.W.A, mythique gang emmené notamment par Dr. Dre et Ice Cube, avait lâché en 1988 la bombe «Fuck Tha Police» qui avait fait énormément réagir.

D’ailleurs, 32 ans après et dans le contexte du décès de George Floyd, les écoutes en ligne de ce titre iconique ont bondi de 272% d’après Rolling Stone.

Le magazine informe également que d’autres morceaux engagés politiquement, tels que «This Is America» (2018) de Childish Gambino, «Alright» (2015) de Kendrick Lamar, «Fight the Power» (1988) de Public Enemy ou «Freedom» (2016) de Beyoncé, ont eux aussi vu leurs statistiques bondir de manière significative au cours des derniers jours. La plus forte augmentation d’écoutes, 455%, est toutefois à mettre au crédit de James Brown et de son «Say It Loud – I’m Black and I’m Proud» («Dis-le fort – Je suis Noir et je suis fier») datant de 1968.