UNE CONVERSATION x VIC MENSA

C’est un jeune homme à la figure juvénile qu’on aperçoit dans le hall de son hôtel par cette journée ensoleillée à Paris. Vic Mensa, 23 ans, est un rappeur de Chicago.

Chicago, comme la ville de Common, Chance The Rapper ou Mister Kanye West. On a d’ailleurs vu dernièrement Mensa au défilé de Yeezus, entouré d’une belle brochette de stars. Vic Mensa côtoie le bon gratin de la musique US; comme Beyoncé, Skrillex, ou Ty Dolla $ign.  Il y a un peu plus d’un an, il a signé un deal avec le label Roc Nation et donc Jay-Z.

Son style musical est assez honnête; il traite des histoires d’un jeune Noir-américain de nos jours. Il y parle de son mal-être, ses dépressions et de la société qu’il l’entoure.

Car Vic Mensa, c’est ce qu’on peut appeler un artiste engagé. Proche du mouvement Black Lives Matter, on l’a aperçu plusieurs fois marcher parmi ceux qui se disent oubliés par l’Amérique. Sur Twitter, il invite les gens à se bouger afin de faire changer les choses.

Mais ce qui fait avancer Mansa c’est aussi l’amour. Quand on a risqué de mourir deux fois avant la vingtaine (il a pris une décharge électrice pendant le festival Lollapalooza et il a eu un accident de voiture) on sait les choses qui sont importantes et ceux qui ne le sont pas.

img_9200

© kop3to

Dans sa bulle, Vic Mensa nous a accordé quelques minutes durant sa tournée en première partie de Justin Bieber, pour nous parler de ses projets.