5 CHOSES À RETENIR SUR PNL

F104_FEATURE_PNL_moitie_04_web_xtd70l

©‎The Fader

Les frangins de PNL ( pour Peace N Lovés) ont réussi à sortir deux albums entre 2015 et 2016, et être certifié d’or avec le second opus Le Monde Chico, sans aucune signature en major. Mais on se demande bien ce qu’un label pourrait leur rapporter de plus… Décryptage .

#1 Fâchés avec la presse française ?

L’une des particularité du groupe est de garder le mystère. PNL a réussi le pari fou de bâtir leur succès uniquement grâce à leur musique sans offrir une seule interview aux médias français. Alors que Skyrock leur avait consacré une semaine entière dans leur émission Planète Rap, le duo a préféré les snober et a préféré continuer cette technique de marketing. Les temps ont bel et bien changé..

pnl-fader davibe

#2 Ils décident de prendre la parole chez Fader

Jusqu’ici, les deux frères n’avaient jamais donné d’interview ni posé pour un photographe français. Pourtant entre deux clichés, ils semblerait que Tarik et Nabil, alias Ademo et N.O.S., aient eu le temps de prendre la pose. Dans sa traduction anglaise The World or Nothing,  The Fader met en page de couverture le duo de rappeurs, devenant les troisièmes artistes français, après Phoenix et Charlotte Gainsbourg, à occuper la première page de la prestigieuse revue américaine. Ils évoquent brièvement ce que nous savons déjà : leurs origines corsico-algérienne, le passé carcéral, le financement plus que légal de leurs albums, leur relation avec l’islam et leur mode de travail en studio. Est-ce une façon de s’implanter en outre-atlantique ?

#3 Ce qu’ils apportent au rap français

Des punchlines à volonté, un clip tourné dans le berceau de la Camorra et vous obtenez PNL, la nouvelle sensation du rap français. Des sonorités parfois hypnotique, basée sur des boucles aériennes et répétitives, prenant comme inspiration Chief Keef, Lil Durk et autres rappeurs américains du moment. Une utilisation systématique et originale du vocoder et de l’autotune, le logiciel de correction vocale donnant une voix robotique (comme Booba qui en est l’un des grands adeptes). Et, le plus important : des paroles et un flow qui laissent une large part à l’émotion.

#4 Le succès

Enfant des Tarterêts à Corbeil-Essonnes, Tarik et Nabil, ont bousculé le monde du rap français et tout ça sans aucune signature dans un label. Leur seul concert ? Au Yoyo du Palais de Tokyo. Avant d’en arriver où ils en sont, les deux frères avaient un passé de petits bandits qu’ils évoquent sans aucune honte dans leur morceaux. Dans la plupart de leurs chansons, ils content leurs quotidiens de vendeurs de drogues dans les bâtiments de cités parisiennes. Et tout leur succès se trouve aussi dans leurs textes et leurs inspirations originales. La force du groupe se trouvent dans leurs références à la pop-culture, en passant des dessins animés de Disney à Dragon Ball Z ou par le Non mais allô de Nabilla et aux préoccupations de la jeunesse.

#5 Un style unique

Comme tous les rappeurs, PNL soigne son image et réalise des clips de qualité. Leur “J’suis PNL”, les montre partir sous le soleil des Baléares. Et leur plus réussi, Le Monde Ou Rien”, a carrément été tourné dans la cité de la Scampia, un quartier de Naples où règne la Camorra, vu dans le film de 2008 Gomorra. En ce qui concerne le look, il n’y pas vraiment de débat à faire mais les cheveux moi-longs, lisses et les contours un peu d’Ademo en a inspiré plus d’un.