5 CHOSES À SAVOIR SUR BIBI BOURELLY

bibi bourelly

La jeune Bibi Bourelly, jeune compositrice du Bitch Better Have My Money de Rihanna, a sorti son EPEP Free the real (Pt.1)  le 6 mai dernier, après nous avoir fait découvrir ses titres Ego et Sally. Voici 5 choses à retenir sur l’artiste qui enchaîne les collaborations les plus prestigieuses.

bibi-free-the-real-pt-1

#1 Citoyenne du monde

Née le 14 juillet 1994, à Berlin, d’un père haïtien et d’une mère marocaine. Après le décès de sa mère suite à un cancer, alors qu’elle n’avait que 6 ans, elle part pour Washington D.C. Puis à ses 11 ans elle repart dans sa ville natale pour revenir sur le sol américain à 16 ans et s’investir totalement dans la musique à Los Angeles.

#2 Une compositrice depuis l’enfance

En plus d’être chanteuse Badriia Bourrelly est compositrice et commence à écrire ses première chansons.Elle est à la source du succès planétaire Bitch Better Have My Money,  mais elle travaille aussi pour d’autres artistes comme Selena GomezLady GagaUsher ou encore Lil Wayne.

# 3 Sa passion pour la musique

Bibi n’a pas eu de mal à trouver sa voie entre un père musicien jazz, qui a collaboré avec Miles Davis et une mère travaillant l’art. Quand son père jouait de la guitare, elle avait pour habitude de l’accompagner en faisant des vocalises et c’est ainsi qu’elle a appris à parler, chanter et comprendre le langage musicale.

#4 Petit coup de pouce de papa

Son ascension débutera lorsque son père lui organise un rendez-vous avec Kanye West, alors qu’elle n’avait que 19 ans. Impressionné par son écriture, il la recontactera. Les titres Bitch Better Have My Money mais aussi Yes, I Said It  et Higher de la sirène barbadienne portent sa signature.

#5 Son style

Une manière de chanter assez fougueuse qui échappe une rage douce et une énergie ardente, bousculant les guitares électriques et les percussions graves. C’est avec une ambiance de blues, de rock et aux éclats soul qu’elle croise des mouvements orientales, qu’elle souffle un vent de liberté.

Ry’t

 

Tags from the story
More from La redaction