EMELI SANDE + RAY BLK LIVE REPORT , PARIS [27.03]

La chanteuse écossaise était de retour à Paris, lundi, dans le cadre de sa tournée européenne «Long Live the Angels Tour».

DSC_3101 copie

© Jessica Attia

C’est un succès foudroyant qu’a rencontré Emeli Sandé avec son premier album, «Our Version of Events», écoulé à plus de 2 millions d’exemplaires. Pas facile de confirmer derrière. D’autant que l’Écossaise a connu entre-temps quelques déboires sentimentaux. Une désillusion qui a pourtant nourri son second opus, «Long Live the Angels», et que la chanteuse a su transformer en énergie positive.

Un état d’esprit parfaitement illustré par le nouveau single «Hurts», un titre cathartique conjuguant puissance et émotion, qu’Emeli Sandé interprétait avec brio à la moitié de son set. Après une entrée solennelle avec «Selah», Emeli Sandé était apparue en compagnie de ses musiciens. Ils nous offraient alors un «Heaven» rythmé, premier single avec lequel la native de Sunderland nous rappelait à quel point sa voix peut être à la fois puissante et caressante. Les hits «Highs & Lows» et «Next to Me», en fin de set, confirmaient leur caractère fédérateur.

Emeli Sandé naviguait brillamment entre soul et R’nB, avec une influence gospel incontestable («Every Single Little Piece»). Elle faisait également place à l’émotion, comme sur «Tenderly», une nouvelle chanson composée avec des membres de sa famille, sur «Clown», beau piano/voix, ou sur «Read All About It», en rappel. Classieuse et talentueuse, l’Écossaise confirmait son statut de princesse de la soul.

DSC_3089 copie

© Jessica Attia 

En grande féministe et véritable porte-parole de la nouvelle génération, Ray BLK avance avec confiance sur le devant la scène musicale.  L’anglaise est venu présenté en première partie son excellent EP “Durt” remarqué en 2016, la chanteuse britannique à débarqué sur scène avec un message fort , laissons explosé sa prouesse vocale . “Paris! Ca va bien , je m’appelle Ray Black” avec un parfait accent, a su mettre tous le monde d’accord on réinterprétant à sa manière le classic “Killing Me Soflty” des Fugees . Emeli Sandé n’est donc pas la seule à apprécier son timbre de voix si singulier puisque la jeune chanteuse de 23 ans a été récompensé du prix BBC Music Sound Of 2017.