ALUNA GEORGE – I REMEMBER [CHRONIQUE]

img_0947-2

Photo : Kop3to / Da Vibe

Le groupe londonien a partagé leur deuxième album I Remember le 16 septembre.

Après avoir été placé à la seconde place du BBC’s Sound Of 2013 poll, Aluna George paraissait prêt à devenir le nouveau visage de la pop anglaise. Dommage que ceci ne soit jamais arrivé. Leur premier album Body Music est resté bloqué à la onzième place, avec comme gros single “White Noise”…titre en featuring avec Disclosure.

Maintenant que le multi-instrumentiste George Reid a arrêté de se produire sur scène (en effet, il n’est pas apparu dans les derniers clips et n’a pas fait la promo), il sera plus simple pour la très charismatique chanteuse Aluna Francis de vendre son second album. Elle a fait un album très pop-dancehall. Dans son single “I’m in control”, on l’entendra dire « tu devras aller plus loin que loin pour me faire atteindre le septième ciel ».

« I Remember » a d’autres nuances musicales. La liaison stylée de « Mediator » est comme Sade réinventée pour la génération smartphone, alors que le titre montre le cadeau de Francis d’une manière assez suggestive: « Je me souviens de ton odeur lorsque je me levais et que j’étais sur ta poitrine ».

i-remember-da-vibe

Mais tout au long des 12 titres, Aluna George n’a pas du en faire trop pour avoir toute notre attention. « Mean What I Mean » et « Hold Your Head High » produit par le duo suédois Stargate sont de solides versions très pop qui nous font penser à du Major Lazer; tandis que « In My Head » et « Wanderlust » sont plus des sons mid-tempo.
La production épurée parait raisonnablement à la mode, mais ses sons sont trop souvent pas assez captivants ni inventifs pour qu’ils restent dans nos têtes pendant un moment. Le résultat est un album plutôt décent mais qui n’explose pas non plus.