YG – LE RAPPEUR DE COMPTON MET A L’HONNEUR LA WEST COAST DANS SON ALBUM

Le rappeur de Los Angeles a sorti son quatrième album studio « 4REAL 4REAL ». Le projet qui devait être un album surprise et sortir en avril a été repoussé suite au décès de Nipsey Hussle. YG, très touché par ce drame, a sans cesse exprimé sa peine et son profond regret sur les réseaux sociaux.

Le rappeur a récemment interprété son titre agressif « Stop snitchin » à Coachella en diffusant des images de Tekashi 69. Il a ainsi rappelé à tous que celui qui criait sur tous les toits être un gangster coopère désormais avec la police. YG a clippé le son, faisant un parallèle entre les esclaves qui collaboraient avec leurs tyrans et les « balances » qui complotent aujourd’hui avec la police. Le rappeur, qui jouit d’une grande popularité aux Etat-Unis, sait s’engager avec intelligence sur des sujets de société qui le touchent comme ce fut le cas contre la politique et la personnalité de Donald Trump. On sent dans le titre un YG remonté comme jamais, outré par ces comportements qu’il ne comprend pas.

Le mc de Compton a aussi clippé le très différent « Go Locko » en featuring avec Tyga et Jon Z dans lequel il met à honneur la culture latino qu’il côtoie dans les rues de LA. On aperçoit dans le visuel la communauté latina très proche du rappeur, drapeaux cubains et mexicains flottants en arrière plan. Le Young Gangster a montré avec ce titre qu’il se voulait fédérateur de deux cultures parfois opposées dans les quartiers populaires américains. Le son est à la fois chill et puissant, incitant à se laisser aller à quelques pas de danse sans trop d’effort.

YG s’est beaucoup entouré sur « 4REAL 4 REAL ». On le retrouve seul sur très peu de titres. Parmi les invités on a droit sur « Disturb » au rappeur à succès de la Bay Area G-Eazy, dont YG est très proche depuis quelques années. Bien qu’il compte pas mal de collabs sur son opus, YG a uniquement choisi des artistes avec lesquels il entretien une vraie relation. Kamaiyah, rappeuse d’Oakland, qu’il avait mis en avant sur le morceau « Why you always hatin? » est ainsi présente sur deux morceaux apportant elle aussi son grain de sel au projet à forte consonance californienne. YG, au passé des plus gangsta, rassemble dans son album de nombreux artistes de la West Coast, et c’est ce qui fait de lui le représentant actuel le plus important du rap californien. On retrouve d’ailleurs le rappeur sur le titre de G-Eazy, « West Coast » qui met à l’honneur cette fameuse région des states.

YG a réussi dans « 4 REAL 4 REAL » à retrouver la vibe qui l’a amené au sommet en 2014 avec son premier album « My Krazy Life ». Depuis ce projet, le mc des Bloods n’a pas vraiment sorti de projet à la hauteur de son tout premier. Il a connu des titres à succès comme « Big Bank » il y a moins d’un an ou « Why you always hatin? » mais aucun des albums précédents n’a véritablement laissé son empreinte dans le game US. Ce nouvel album a le potentiel pour le faire tant YG semble instinctif et fidèle à ce qu’il aime. Lui qui connaît une période difficile a aussi tenu à rendre hommage à celui à qu’il déclare chaque jour son amour, Nipsey Hussle. YG a inséré dans l’album son discours aux obsèques du regretté hustler « Il m’a donné des livres à lire, j’me suis dit ah ouais ce mec est différent (rires)… On t’aime mec, tu vas me manquer mec ». YG se retrouve désormais seul porte drapeau de la West Coast et de Los Angeles du fait de sa longévité et de son influence. Loin de diviser les artistes, il s’efforce de rassembler les rappeurs de Californie autour d’une même vibe. On retrouve d’ailleurs toute cette énergie dans « 4 REAL 4 REAL » qui est un très bon album de rap, chill et agréable à l’approche de l’été.